Plusieurs personnes ont tendance à oublier que notre bouche fait partie intégrante de notre corps, notre santé bucco-dentaire étant étroitement liée à notre santé générale. Dans ce sens, une saine hygiène bucco-dentaire est non seulement le pilier d’un sourire de rêve, mais aussi une arme de défense contre plusieurs maladies qui peuvent affecter tout notre organisme. Vous pouvez vérifier plus de moteur d'endodontie sur matériel dentaire.



Au fil des années, il est important de prendre soin de ses dents, notamment pour éviter de les perdre. Il est recommandé de les brosser deux fois par jour. Préférez une brosse à poils souples. Le brossage manuel ou électrique donne le même résultat. Bien nettoyer ses dents éliminera les bactéries qui abîment les dents et les gencives. N’oubliez pas le fil dentaire. Il peut être utilisé tous les jours, et joue un rôle important dans l’élimination notamment de la plaque de tartre.

La conséquence principale d’une mauvaise santé buccale chez la personne âgée est la malnutrition. Un tableau excessif? Pas du tout! L’inconfort ou la douleur provoqués par un appareil mal adapté, des maux de dents ou une infection buccale empêchent en effet une bonne mastication. La personne sollicite alors moins les muscles de sa mâchoire qui s’atrophient, tandis que la mastication devient encore plus difficile. Au plan général, l’assimilation des aliments se faisant mal, la masse musculaire corporelle fond, ce qui accroît le risque de chute et fragilise les os.

Le fil dentaire peut aussi nettoyer là où la brosse à dents ne peut pas aller. Pour ceux ou celles qui portent des prothèses et des appareils amovibles, pensez à bien les nettoyer aussi avec votre brosse à prothèse et avec de l’eau et du savon de Marseille. Non, le dentiste n’est pas votre ennemi. Rendez-lui visite au moins une fois par an pour garder une bonne hygiène bucco-dentaire. Avec l’âge, les nerfs de vos dents sont plus petits et moins sensibles. Alors, n’attendez pas d’avoir mal pour consulter. La santé dentaire des aînés peut aussi être mise en péril par une diminution du flux salivaire. Celle-ci résulte généralement d’une atrophie des glandes salivaires liée à l’âge, mais peut aussi être liée à la prise de certains médicaments.