Les restaurations en amalgame existent depuis longtemps. Ce mélange de métaux semi-précieux qui contient du mercure inquiète les gens, de plus en plus. Le mercure est un élément dangereux pour la santé lorsqu’il est sous certaines formes et certains dentistes le déconseillent complètement. Effectivement, il existe maintenant des matériaux supérieurs utilisés pour obturer les dents qui ne contiennent pas de mercure et qui sont meilleurs pour votre santé en plus d’être beaucoup plus esthétiques, solides et durables. Le matériel dentaire est dispensable pour les dentistes, et le lampe photopolymériser est le plus important. 



Selon l’emplacement de la dent et le type de pathologie dentaire à soigner, le dentiste propose une solution adaptée et personnalisée à chaque situation clinique.  Les restaurations dentaires peuvent également corriger une fêlure, combler-réparer une dent ébréchée, corriger de légères malpositions ou des décolorations… Les matériaux utilisés évoluent continuellement en dentisterie. De nos jours, le dentiste peut offrir un vaste choix d’options thérapeutiques.

Les composites sont des matériaux sous forme de pâtes contenant des particules de quartz, de silice et de zirconium. Ils sont faits à l’aide d’une résine polymérisable (durci à la lumière) qui ne contient pas de mercure. Ils sont très esthétiques et permettent des restaurations invisibles puisqu’une multitude de teintes sont disponibles afin de bien imiter la couleur de la dent naturelle. Initialement utilisée pour les dents antérieures, la mise au point de composites plus résistants à l’usure a permis de les utiliser pour restaurer également les dents postérieures. 

Souvent appelé plombage, l’amalgame est un matériau utilisé depuis plus de 150 ans en dentisterie. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le plombage ne contient pas de plomb, mais un alliage de mercure, de cuivre, de zinc et d’étain. La présence de mercure suscite toutefois certaines critiques en raison de son côté toxique. Mais selon l’Ordre des dentistes du Québec, il n’existe pas de données fiables et prouvées démontrant que les amalgames dentaires aient un impact sur la santé.

Les obturations courantes faites d’amalgame ou de composite sont utilisées dans la plupart des cas. Par contre, dans les cas de caries ou de fractures importantes, une obturation normale pourrait compromettre l’intégrité structurelle de la dent. Après avoir creusé la dent, il arrive que les parois restantes soient très minces. Il est alors contre-indiqué de mettre de l’amalgame ou du composite, car la dent deviendrait trop fragile.