L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné lundi les énormes progrès réalisés en matière de santé publique au cours de la dernière décennie, dans un rapport qui sera publié progressivement au cours des semaines à venir. Composé de plusieurs chapitres qui seront publiés durant les six prochaines semaines, le rapport intitulé ’10 ans dans la santé publique 2007-2017′ passe en revue les réussites, les revers et les défis persistants qui ont marqué le mandat de Dr Margaret Chan comme Directrice générale de l’OMS. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus de Lampe de diagnostic sur matériel dentaire.



La méthodologie standard pour la collecte des données épidémiologiques sur la santé bucco-dentaire a été conçue par l’OMS. Elle est utilisée par divers pays à travers le monde pour la surveillance des affections et de la santé buccodentaires. Des banques de données mondiales, régionales et nationales sur la santé bucco-dentaire ont mis en lumière la diversité d’expression des affections de la bouche et de la denture, qui reflète principalement la variabilité des profils de risque et la mise en oeuvre de programmes de santé bucco-dentaire orientés vers la prévention des affections et la promotion de la santé dans le domaine bucco-dentaire.

L’Organisation souligne par ailleurs qu’une attention politique accrue pour lutter contre les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer, le diabète et les maladies respiratoires chroniques constitue une façon puissante d’améliorer la longévité et l’espérance de vie saine. « Cependant, aucun pays du monde n’a réussi à renverser l’épidémie d’obésité dans toutes les classes d’âge », a alerté Dr Chan qui a également salué l’attention politique accordée aux femmes, à leurs besoins en matière de santé et leurs contributions à la société.

L’OMS a mis sur pied des banques de données à l’échelle mondiale et régionale, destinées à la surveillance de la santé bucco-dentaire, et des projets internationaux ont donné lieu à la définition d’indicateurs de ce paramètre sanitaire, utilisables par les systèmes d’information sur la santé bucco-dentaire pour évaluer la qualité des soins et des systèmes de surveillance dans ce domaine.