La zone d’activités de la rue du 19-Mars-1962 va bientôt accueillir un centre médico-dentaire et une auto-école. Le restaurant est sur les rails, un data center en projet. Dans un bureau du pôle médico-social, Georges Linossier, directeur de la société Éco Parc Sens, et Olivier Tournès, chargé de la commercialisation, enchaînent les rendez-vous avec des locataires potentiels.  Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de Bec à gaz sur matériel dentaire.



Sur le site internet du Centre médico-dentaire de Sens, vous trouverez des conseils et des explications sur la santé dentaire: la prévention est le meilleur moyen de conserver des dents saines. L'hygiène buccale, les maladies bucco-dentaires, les prothèses dentaires, les implants, l'esthétique du sourire. Sachez aussi que le choix de protéger, d’entretenir et de soigner ses dents appartient à chacun. Plus les consultations sont fréquentes, plus le coût des soins baisse. Pour garder vos dents toute la vie, effectuer une visite de contrôle au moins une fois par an, est indispensable. Questions et réponses

Le rez-de-chaussée sera entièrement occupé par un centre médico-dentaire, qui doit ouvrir au mois de janvier. Dans la partie dentaire, il accueillera un orthodontiste, un pédodontiste, deux omnipraticiens (généralistes en dentisterie) et un implantologue. « Pour la partie médicale, nous sommes en train de recruter des généralistes, un spécialiste et des infirmières, ainsi que des assistant(e) s et des agents d'accueil », indique le porteur de projet, Brahim Kahllou, Sénonais et chirurgien-dentiste de métier.

« Nous allons proposer une offre complémentaire, par rapport à ce qui existe déjà, souligne Brahim Kahllou. Sens souffre de désertification médicale, la ville a besoin de professionnels de santé. » Au premier étage du bâtiment, une auto-école sénonaise va ouvrir une annexe, particulièrement bien située près du lycée. « Nous avons des contacts pour les deux ou trois autres lots, notamment avec une société d'informatique », indique Georges Linossier. 

La livraison est prévue pour le mois de septembre. » Il comprendra un restaurant d'entreprises – des accords seront signés avec les entreprises – et une pizzeria, pour un total d'environ 200 couverts. Une dizaine de personnes devraient y travailler. Le projet d'hôtel, dans le dernier bâtiment, s'oriente vers une résidence hôtelière, plus adaptée aux besoins des stagiaires d'entreprises et des professionnels de passage. Il est en stand-by, en attendant la construction des autres bâtiments. Le promoteur est « à la recherche d'un exploitant et d'un investisseur ». 



Tarif dentaire : Agnès Buzyn temporise