Le développement de la plaque dentaire expose le sujet à une longue liste de complications. Voici un point sur l'état de nos connaissances en la matière. Selon leur emplacement sur la plaque dentaire, les bactéries tirent l’énergie dont elles ont besoin de différentes manières. Celles qui vivent en surface puisent directement dans les sucres alimentaires à leur portée, tandis que celles qui vivent dans l’espace gingivodentaire dégradent ces glucides en différents acides organiques (acétique, formique, lactique, etc.) qui ont le pouvoir de dissoudre des cristaux (d’hydroxyapatite plus exactement) contenus dans les dents et les structures osseuses, et ainsi d’y créer caries et autres poches parodontales. Quand vous avez besoin de comprendre en détail,vous pouvez vérifier plus de lampe à polymériser dentaire sur www.athenadental.fr



Les implants exposent aussi à certains risques. Ces corps étrangers sont en effet reconnus comme tels par le système immunitaire. Au moindre défaut d’hygiène locale, ils sont susceptibles d’engendrer une réaction inflammatoire et deviennent alors des facteurs de l’évolution plus rapide encore vers la dégradation de l’état de santé local et général. Comme les bactéries responsables du développement de la plaque dentaire appartiennent à diverses familles, l’apparition des caries et des désordres gingivaux provient de la combinaison des différents effets délétères générés par ces bactéries.  Avez-vous l'équipement endodontie?

Une partie du biofilm se détache, et les bactéries qui y sont contenues migrent en direction de territoires propices à leur développement. Certaines bactéries libèrent des toxines dans la circulation sanguine. Un certain pourcentage des bactéries mises en circulation échappent au système immunitaire. Normalement, les complexes immuns formés par la fixation d’anticorps aux bactéries sont détruits par les cellules immunitaires (phagocytes, puis lymphocytes). Lorsque ce n’est pas le cas, les complexes immuns peuvent alors se déposer dans un tissu ou un organe.

En outre, toute infection provoque une réaction du système immunitaire, non seulement localement, mais aussi dans tout l’organisme, car les substances sécrétées par les cellules spécialisées (interleukines 1 et 6) sont déversées à la fois in situ et dans la circulation sanguine. Certaines bactéries mettent en place diverses parades pour résister à cette attaque des défenses naturelles. C’est notamment le cas lorsqu’une plaque dentaire s’est constituée. Le système immunitaire est alors réduit à l’impuissance.