Le détartrage, le traitement d'une carie (obturation), l'extraction d'une dent, la pose d'une couronne ou d'un pont et les dévitalisations constituent les motifs de rendez-vous les plus fréquents. Les actes d'orthodontie sont également à l'origine de nombre de consultations. Si les prix des soins varient en fonction du type de prestation réalisée, ils sont aussi déterminés par de nombreux critères, comme la réputation, l'expérience… du dentiste consulté. Les tarifs dépendent aussi de la qualité des matériaux employés, du prestige du cabinet et des garanties proposées.  Quand vous avez besoin de comprendre en détail,vous pouvez vérifier plus de lampe à polymériser dentaire sur www.athenadental.fr



Enfin, un dentiste peut-être conventionné (il applique les tarifs conventionnels de la CPAM, exemples ci-dessous) ou non (il fixe librement ses tarifs). C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander à votre praticien un devis écrit détaillé (habituellement gratuit), avant d'entreprendre un programme de soins coûteux. Si vous adhérez à une mutuelle ou à une assurance privée, vous devrez faire parvenir ce devis à votre représentant, dans les meilleurs délais, afin de connaître la hauteur du remboursement. Qu’est ce que les pièces à main ?

Quelques exemples de tarifs conventionnels (pris en charge à 70 % par l'assurance-maladie), pour les adultes et les enfants de plus de 13 ans :
Détartrage : 28,92 euros ;
Obturation sur une seule face : 16,87 euros ;
Obturation sur deux faces : 28,92 euros ;
Dévitalisation d’une prémolaire : 48,20 euros ;
Extraction : 33,40 euros.
Par ailleurs, une consultation chez un chirurgien-dentiste s’élève à 23 euros (remboursé à hauteur de 16,10 euros par la CPAM).

Les soins dentaires conservateurs (radiographies pour établir un diagnostic, nettoyages, détartrages, obturations, extractions) sont pris en charge à hauteur de 70 % des tarifs conventionnels, comme la consultation chez un chirurgien-dentiste et certains traitements d'orthodontie. Ces soins peuvent cependant excéder le remboursement prévu par l'assurance-maladie. Dans ce cas, les dépassements d'honoraires pourront être assumés (partiellement ou totalement) par l'assurance complémentaire ou la mutuelle du patient. Les couronnes sur implant, quant à elles, coûtent de 500 et 750 euros (200 euros de plus, s'il s'agit d'une couronne sur armature en zircone). Le prix d'une greffe osseuse se situe, pour sa part, entre 1 000 et 1 500 euros.