Il existe des dentifrices, des gels dentaires et des bains de bouche qui ont été mis au point par des dentistes soucieux de n'employer que des produits naturels et spécialement formulés pour s'attaquer aux problèmes de gingivite, parodontite ou parodontose. Ils contiennent de nombreux ingrédients déjà cités comme la propolis, l'aloe vera ou la coenzyme Q10 et d'autres encore capables de potentialiser les effets suivants :
- L'huile d'avocat est anti-inflammatoire et protège les tissus conjonctifs.
- L'huile de manuka agit sur les trois catégories d'agents infectieux : bactéries, virus et champignons.
- L'extrait de pépins de pamplemousse possède des propriétés antibactériennes et antiparasitaires, agit sur l'équilibre du pH et comme anti-inflammatoire local.
- Le pycnogénol (extrait d'écorce de pin maritime) enfin, protège les cellules contre le stress oxydatif et stimule la microcirculation vasculaire. Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de chirurgie dentaire sur www.athenadental.fr



Un dentifrice naturel comme par exemple le Meswak, issu de l'ayurveda ou, encore mieux (mais plus cher), le dentifrice à l'huile d'oeuf (issu de la tradition alchimique) et appelé "Crème du ciel".
Un gel dentaire ou un bain de bouche. Ici, le gel d'Aloe Vera cité plus haut peut très bien faire l'affaire. Il existe aussi une formule naturelle plus élaborée contenant Propolis, extrait de pépins de pamplemousse bio, Aloe vera bio, extraits de mélisse et de lavande, zinc, calcium. Huile essentielle de fragonia. Cette formulation est présentée à la fois en bain de bouche (voir ici) et en gel dentaire. Pouvez-vous nous recommander un aéropolisseur dentaire ?

Vous pouvez également préparer vous-même un bain de bouche 100 % naturel et très rééquilibrant en utilisant des HE qui préviennent les infections, gèrent les phénomènes inflammatoires et favorisent la microcirculation. Vous en trouverez la formule en lisant cette réponse à la question d'une lectrice de soignez-vous.com. En tout cas, vous ne risquez pas grand chose à tenter ce type de traitement quelques mois (au moins un ou deux très sérieusement) avant de retourner voir votre dentiste. 

Vous aurez sans doute fait ainsi une belle économie et évité un traitement, peut-être efficace, mais au prix de souffrances difficilement supportables et d'une vie sociale très dégradée pendant sa durée. S'il est de bonne foi, il faudra bien que votre dentiste reconnaisse que votre état s'est amélioré. Si vous ressentez une amélioration et qu'il ne la confirme pas, n'hésitez pas à prendre un deuxième avis.