L’hygiène de la bouche fait partie de la santé générale. Plusieurs études ont en effet montré un lien entre la mauvaise hygiène dentaire et certaines maladies, en particulier les maladies cardiovasculaires (du cœur et des vaisseaux). Les autres complications possibles sont des manques nutritionnels, des infections, des complications lors de la grossesse et de l’accouchement. Malheureusement, une grande partie de la population renonce aux soins dentaires, faute de moyens (15% des genevois en 2008-2009). Quand vous avez besoin de comprendre en détail, vous pouvez chercher plus de chirurgie dentaire sur www.athenadental.fr



Les couches peu aisées de la population sont souvent moins informées des mesures simples de prévention possibles. En plus, elles n’ont pas accès aux soins, ceux-ci n’étant pas remboursés par l’assurance de base. Selon certaines études, ces disparités seraient également dues à des styles de vie différents entre les classes sociales. Les personnes plus âgées n’ont pas toutes bénéficié de conseils de prévention et certaines ont perdu leurs dents très tôt. Cela a un impact négatif sur leur nutrition, ce qui augmente le risque de tomber malade. Qu'est-ce que l’éclairage scialytique ?

Dans les institutions, elles ont accès à des infirmières, des aides-soignantes et des médecins généralistes, mais les dentistes sont rarement impliqués dans leur prise en charge. Pour les personnes qui souffrent de troubles de la mémoire ou de troubles cognitifs, il est difficile de saisir l’importance d’une bonne hygiène buccale. Parfois, elles ont du mal à identifier des douleurs ou des problèmes dentaires.

Certaines maladies chroniques risquent de se compliquer par des problèmes dentaires. Par exemple, le diabète augmente le risque et la sévérité de la parodontite (une maladie des gencives). Certains médicaments pour le traitement de l’ostéoporose ont un effet secondaire  sur les os de la mâchoire, pouvant causer des troubles importants de la cicatrisation, par exemple, après l’extraction d’une dent. Finalement, le tabac perturbe la cicatrisation, augmente les problèmes de gencives et les cancers de la bouche.

Adapté de «L’état buccodentaire comme miroir de la santé: l’enfant pauvre de la médecine de premier recours? Ernest Rwagasore, Marie-Claire Kramer-Gauchat, Laurent Gétaz, Hans Wolff, Jean-Pierre Rieder, Jean-Michel Gaspoz, Benoît Schaller, in Revue Médicale Suisse, n° 310, septembre 2011, en collaboration avec les auteurs.